GAUFF Stiftung

Victime du terrorisme

Lors d’un attentat à la bombe à Mossul en Iraq, le jeune Baschar, âgé de 16 ans, a perdu son bras droit. Ayant appris ce malheur, la Fondation GAUFF a invité Baschar en Allemagne pour un examen médical.

A Mossul, la deuxième plus grande ville du pays, le terrorisme bat son plein. La famille de Baschar (le nom a été modifié) revenait d’une cérémonie de mariage lorsqu’elle fut quasiment déchirée par l’explosion d’une bombe. Le père de Baschar est mort sur place, atteint à la gorge. Plusieurs éclats de bombe fracassèrent le genou de son frère et blessèrent tellement le bras de sa mère qu’il fut paralysé. Et Baschar lui-même eut son bras droit arraché.

La Fondation GAUFF fut informée par un partenaire en Iraq de la situation de Baschar et de sa famille et lui fit prendre l’avion pour Nuremberg pour rendre possible un examen médical. C’est là que les médecins ont non seulement optimisé sa prothèse, mais aussi entamé des mesures de traitement qui seront à suivre. Car dans plusieurs années, lorsque le corps de Baschar sera  adulte, une nouvelle prothèse, améliorée au niveau de l’aspect et de la mécanique, lui sera ajustée.

Publications