GAUFF Stiftung

Étude des cas nationale du carcinome pancréatique familial

Chaque année en Allemagne, environ 10 000 personnes sont atteintes d’un cancer du pancréas. Le cancer du pancréas est donc la cinquième cause de décès par cancer chez les deux sexes en République fédérale d’Allemagne.

Sur un de vingt patients atteints d'un cancer du pancréas, un autre membre de la famille du premier degré sera diagnostiqué de cette même tumeur. L’on parle alors de cancer pancréatique familial. Les chances de guérison des personnes touchées sont nettement meilleures lorsque la tumeur est détectée à un stade précoce et enlevée par opération chirurgicale. Il est donc important de savoir quelles sont les personnes à risque de souffrir d'un cancer du pancréas afin de les soumettre à un programme de dépistage ciblé.

C’est ainsi qu’en 1999 au CHU de Marburg, a été lancée une étude de cas nationale axée sur le patient, pour un recueil au niveau national de cas de cancer du pancréas familial (FaPaCa). L'objectif étant de déterminer le rôle de la prédisposition héréditaire et des influences extérieures dans le cancer du pancréas familial. Cela vise l'acquisition de nouvelles connaissances pouvant conduire à une amélioration de la prévention, de la détection précoce ainsi que des chances de guérison des membres de telles familles.

La Fondation GAUFF soutient depuis longtemps la lutte contre le cancer et en particulier le projet FaPaCa. L’un des aspects importants est la recherche d'indicateurs pertinents sur la prédisposition génétique des personnes touchées. Dans le cadre du FaPaCa, ce domaine de recherche particulier est encouragé afin de définir de potentiels biomarqueurs diagnostiques qui permettront la détection précoce d'une prédisposition héréditaire.